LA PASSION DU MOYEN AGE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LA PASSION DU MOYEN AGE

forum de passionnés
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
-17%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
999 € 1199 €
Voir le deal

 

 Les fondations aristocratiques à Chypre (fiche de cours)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

Les fondations aristocratiques à Chypre  (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Les fondations aristocratiques à Chypre (fiche de cours)   Les fondations aristocratiques à Chypre  (fiche de cours) Icon_minitimeVen 21 Mar 2008 - 0:54

XIe et XIIe siècles

L’île de Chypre faisait partie du diocèse d’Orient. Après une occupation arabe, elle fut réintégrée dans l’Empire byzantin en 965. Mais il faut attendre un siècle avant qu’elle ne devienne, avec l’avènement d’Alexis Comnène (1081-1118), à la fois un véritable carrefour du monde byzantin et un lieu stratégique important. Cette nouvelle position coïncide avec la fondation par des aristocrates de plusieurs monuments importants par leur architecture et leurs somptueux décors.


 Le monastère de Manuel Voutoumitès, gouverneur à Chypre
Ce luxueux monastère, qui n’existe plus aujourd’hui, était dédié à la Vierge Kykkotissa. Il reste juste une icône envoyée au monastère par Alexis Comnène, datant du XIIe siècle.

 Le monastère d’Eumathios Philokalès
Ce personnage est un proche d’Alexis Comnène. Issu d’une famille aristocratique, cet homme fut envoyé à Chypre comme gouverneur après une révolte, pour assurer une paix durable. Il fut gouverneur une première fois entre 1092 et 1103 et une seconde fois entre 1110 et 1118.
Il fit édifier au flanc d’une église, qui fut détruite au XIXe siècle mais dont on a conservé le plan, une chapelle lors de son premier mandat qu’il dédia à la Trinité. L’architecture, construction en briques, et le décor sont d’inspiration constantinopolitaine. On y trouve deux inscriptions dédicatoires peintes qui renvoient au commanditaire et donateur. Etudiées par Mango et traduites par Nicolaïdès, elles permettent de dire que Philokalès a construit la chapelle avec ses propres fonds et qu’il a fait venir de la capitale des artisans et des iconographes pour la décorer. La chapelle présente en effet un décor d’avant-garde influencé par Constantinople : dans le chœur liturgique subsistent deux figures d’évêques positionnés de trois quart et officiant, alors que sur les parois sont peints des portraits très fins, caractéristique de la période primitive Comnène, de prophètes et de martyrs en médaillon. Enfin, le programme iconographique de la chapelle propose de nombreuses figures de moines qui constituent un véritable répertoire des moines de l’ensemble de la Méditerranée.

 L’église d’Asinou de Nicéphore dit le puissant
Nicéphore dédia cette église à la Vierge en échange de son salut. Il s’agit d’un bâtiment modeste situé dans une région montagneuse, surmonté d’une toiture en pente raide le protégeant des intempéries.
Tout comme dans le monastère d’Eumathios Philokalès, deux inscriptions dédicatoires apportent plusieurs renseignements. La première inscription, bien qu’incomplète, a permit de découvrir que Nicéphore fut impliqué dans la construction et le décor. La seconde inscription dédicatoire, datant du XIVe siècle, qui se trouve au-dessus de la porte d’entrée est très certainement un palimpseste. Cela laisse penser que l’église à l’époque de Nicéphore ne comprenait pas le narthex, qui fut ajouté par la suite.
Enfin le synaxaire, conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la côte BN grec 1580, comprend des notes marginales. L’une d’entre elles suscite un débat : elle mentionne le fondateur de cette église sous le nom incomplet et certains y ont lu Nicolas Ischyrios, qui n’est autre que Nicéphore.

 L’ermitage d’Enkeistra
Cet ermitage est bien connu par ce qu’il en reste mais également par les textes que son fondateur a laissés.
Néophyte le reclus, suite à un voyage avorté, décide de construire un ermitage à la « montagne des abeilles » après quelques temps d’errance. Se servant d’une grotte naturelle, il raconte dans ses textes qu’il décide d’y creuser un ermitage de ses propres mains. Il y accueille d’autres moines mais l’expérience n’est pas fructueuse. Il choisit d’emménager une nouvelle cellule au-dessus de la pièce où officiaient les moines, auxquels il parlait grâce à un trou hagioscope.
Les décors de la cellule de Néophyte sont signés par un certain Théodore vers 1183. Ils sont réalisés sur l’œuvre recouverte d’un premier artiste. Néophyte était très lié avec Basile Kinnamos, évêque de Paphos : il a ordonné Néophyte prêtre, et c’est par son intermédiaire que Théodore est intervenu dans le modeste ermitage.

 Le monastère de la Vierge Arakiotissa
Il s’agit de la dernière fondation aristocratique byzantine à avoir été érigée à Chypre avant une coupure longue de tous liens avec Constantinople. Le plan de ce monastère est constantinopolitain. Le décor, très savamment étudié, est composé de nombreuses fresques qui illustrent le style Comnène.
Deux inscriptions dédicatoires permettent de saisir le lien de ce monastère avec l’aristocratie et donnent divers renseignements. La première renseigne notamment sur la date, décembre 1192. La seconde, peinte à côté d’une représentation de la Vierge, nomme sur le donateur, Léon, fils d’Avthentès, aristocrate et archonte ; il demande que le Salut lui soit accordé le jour du jugement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

Les fondations aristocratiques à Chypre  (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Les fondations aristocratiques à Chypre (fiche de cours)   Les fondations aristocratiques à Chypre  (fiche de cours) Icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 18:36

D'après un cours de madame Malamut

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
 
Les fondations aristocratiques à Chypre (fiche de cours)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PASSION DU MOYEN AGE :: HISTOIRE DU MOYEN AGE :: HISTOIRE REGIONALE :: EMPIRE BYZANTIN-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser