LA PASSION DU MOYEN AGE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LA PASSION DU MOYEN AGE

forum de passionnés
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -21%
-260€ sur Samsung GALAXY S21 ULTRA Noir 5G 128Go
Voir le deal
999 €

 

 Sémantique (fiche de cours)

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeVen 20 Fév 2009 - 11:21

Il y a deux types d’approche :
*une approche diachronique qui étudie les modifications du sens et de la morphologie des mots au cours de l’histoire. Par exemple le mot « courage » signifiait « juste » au XIIe siècle alors qu’il signifie « valeureux » aujourd’hui.
*une approche synchronique qui évalue les significations d’un même morphème dans un contexte donné. Ainsi à l’époque médiévale « montrelet » pouvait signifier soit « cousin germain », soit « familier du duc de Bourgogne ».


I L’étude diachronique

On parle d’étymon pour la forme qui est à l’origine du mot, par exemples : « segnorem * segnor * seigneur », ou « seior * sire ». Pour l’évolution de ces étymons, on utilise des dictionnaires d’étymologie tel que :
O. Bloch et W. Von Wartburg, Dictionnaire étymologique de la langue française, PUF Quadrige, 2008 (3eme édition)
A. Dauzat, J. Dubois et H. Mitterand, Dictionnaire étymologique & historique du français, Paris, Larousse, 2007
J. Picoche et J. C. Rolland, Dictionnaire étymologique du français, Dictionnaire Le Robert, Paris, 2008
On peut également servir les ouvrages suivants pour le français médiéval :
N. Andrieux-Reix, Ancien français : fiches de vocabulaire, PUF, Paris, 2004
N. Andrieux-Reix et G. Gougenheim, Les mots français dans l’histoire et dans la vie, Omnibus, Paris, 2008
G. Matore, Le vocabulaire et la société médiévale, PUF, Paris, 1985
On note que le Petit Robert, dictionnaire de français moderne, donne souvent des étymologies.

Ces indications peuvent permettre de connaître le cheminement linguistique du mot étudié. Néanmoins c’est au philologue de chercher pour quelles raisons un mot a suivi un itinéraire sémantique et morphologique donné. On peut prendre l’exemple de « naius * nausea * noise ». Le sens d’un mot signifiant le mal de mer, « nosea », évolue avec l’idée d’une sensation désagréable pour arriver à la notion de bruit, de tapage ou de querelle, « noise ». Ainsi en français médiéval « avaler » signifie-t-il « venant d’un grand val ». De même « sortir » signifiait « tirer au sort » et « choisir » voulait dire « apercevoir ». Il existe également des dérivés comme celui du mot « fable » : au XIIe siècle, le nom « fablio » et le verbe « fabler » viennent du latin populaire « fabulare ».

En outre il faut distinguer les mots populaires des mots savants. Les mots populaires appartiennent au vocabulaire héréditaire qui est transmis oralement de génération en génération. Cela implique souvent de nombreuses altérations phonétiques. Ainsi « civitatem » devient « cité », « augustum » se transforme en « août » et « aetatem » en « été ». Le mot savant est transposé directement du latin au français et subit de légères modifications pour l’adaptation du mot à la langue d’accueil. Ce sont les mots techniques ou abstraits qui appartiennent au aujourd’hui au vocabulaire notamment philosophique, religieux, juridique ou scientifique. Par exemple « natura » devient « nature », « similitudo » se transforme en « similitude » et « tumultum » en « tumulte ». Il existe enfin ce que l’on appelle un doublet étymologique. Il s’agit d’une paire de mots provenant du même étymon : le latin « liberare » donne « livrer » en langue populaire et « libérer » en langue savante. De même le latin classique « separare » donne le latin vulgaire « seperare » qui aboutit au mot populaire « sevrer » et au mot savant « séparer ». Un dernier exemple est le mot latin « tibia » qui se transforme en « tige » en français populaire mais reste « tibia » en français savant.


II L’étude synchronique

Il est nécessaire de définir la situation d’un mot ou d’un ensemble de mots dans un contexte donné. Il s’agit de relever les différents emplois d’un même mot et de les comparer afin de faire l’inventaire de ses acceptions ou significations. On est confronté aux champs sémantique et lexical. Par exemple le mot « drap » a pour champ sémantique le lexique « d’étoffe », de « drap de lit » ou de « vêtement ». Il faut noter les associations et les combinaisons des mots entre eux. On fait alors des relevés et on compare les différentes acceptations afin d’établir un classement des diverses occurrences. Cela permet d’évaluer correctement les significations d’un mot. Le mot « courage » signifie à la fois avoir de « l’énergie » ou de la « bravoure ». Le contexte donnera le sens mais il faudra relever et comparer ces deux sens en distinguant lequel est le plus employé à un moment donné.

Pour définir le champ lexical d’un mot, on part d’une notion et on étudie les mots qui s’y rattachent selon divers rapports tels que les synonymes ou les antonymes. En ancien français la « femme » se dit « femme », « espose », « dame », « moliere », « pucele », « dameizelle », « meschine », « amie » ou « suer ». Mais si ces mots désignent une même notion, la « femme », ils ne sont pas interchangeables. Par exemple la « meschine » est la dame de compagnie avec qui l’homme prend du plaisir alors que « l’amie » est la dame de cœur de celui qui l’appelle ainsi.

On peut étudier le cas des mots « sire » et « seigneur ». Cela est tout d’abord visible dans le Roman de Renart, œuvre écrite au XIIe siècle. Les personnages sont des animaux aux comportements humains : Renart a des rôles sociaux. De là naît l’ambiguïté du langage, les bêtes parlent comme des hommes. On peut relever le champ lexical de « sire », « seigneur », « messire », « compers » et « fraire », termes tous appliqués à la même personne. L’œuvre utilise d’abord « sire » et « seigneur », puis progresse vers « frère » pour marquer l’hypocrisie du locuteur. On remarque par la suite que « senex », comparatif de « senior » qui signifie plus âgé, devient un terme signifiant le respect et enfin la déférence. Le latin ecclésiastique utilisa en ce sens le terme « senior » pour parler du Christ, instaurant alors le déclin de « dominus ». Au Xe siècle, « seniores » désigne les grands propriétaires féodaux : des personnes qui sont puissants et qui exercent l’autorité. On constate donc que « senior * seior * sire », que « senior * seigneur » et, au XIIe siècle, « sire » et « senior » ne se distinguent pas par le sens. Le couple « sire-seigneur » est une acceptation féodale qui est définie dans une relation de protégé à protecteur, une relation féodalo-vassalique. Dans son acceptation religieuse, le mot « sire » équivaut à « dominus » et est utilisé pour parler de Dieu, du Christ et parfois des saints. On remarque que le mot « sire » peut être utilisé dans une acception restreinte pour le sens de « maître » en parlant du « mari ». Une épouse pouvait nommer son mari ainsi : « baron », « seigneur », « mari » ou « sire » ; cela qui souligne le rôle de l’épouse, fidèle et dévouée, comme un vassal. On note que les mots « sire » et « senior » peuvent être utilisés en apostrophe au singulier comme au pluriel. Il existe des formes renforcées utilisant les possessifs « mon » et « mes » qui précisent la dépendance du locuteur. C’est le cas de « mes sires * messire » ou de « mon seigneur * monseigneur ». Toutefois au XIIe siècle le terme « monseigneur » est utilisé uniquement pour la très haute aristocratie et les dignitaires de l’Église.

_________________
Enluminure pour illuminée


Dernière édition par Maud le Mer 13 Juil 2011 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
camillearcheo




Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/01/2010

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeVen 22 Jan 2010 - 14:49

oups ... et si sémentique s'écrivait plutôt SEMANTIQUE ? Dommage qu'une erreur se soit glissée dans ton titre ....
Tu devrais corriger, parce qu'ensuite le contenu est très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeSam 23 Jan 2010 - 17:21

Oups ... Embarassed Honte à moi ! Je vais voir si j'arrive à la modifier ...

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Montcasal

Montcasal


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 66
Localisation : La Ciotat
Date d'inscription : 12/07/2011

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeMar 12 Juil 2011 - 22:14

Effectivement texte très intéressant..Pour corriger le titre, il suffit de cliquer sur "Editer" dans la barre d'outil au dessus du texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoirenscene.eu
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeMer 13 Juil 2011 - 19:55

J'avais totalement zappé Embarassed Réparé bounce

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Montcasal

Montcasal


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 66
Localisation : La Ciotat
Date d'inscription : 12/07/2011

Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitimeMer 13 Juil 2011 - 20:01

Royal ! voilà qui est fait !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoirenscene.eu
Contenu sponsorisé





Sémantique (fiche de cours) Empty
MessageSujet: Re: Sémantique (fiche de cours)   Sémantique (fiche de cours) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sémantique (fiche de cours)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PASSION DU MOYEN AGE :: DICTIONNAIRE :: LES TERMES ET LE VOCABULAIRE DU MOYEN-ÂGE-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser