LA PASSION DU MOYEN AGE

forum de passionnés
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'empire carolingien

Aller en bas 
AuteurMessage
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud

Féminin Nombre de messages : 757
Age : 35
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

L'empire carolingien Empty
MessageSujet: L'empire carolingien   L'empire carolingien Icon_minitimeLun 25 Jan 2010 - 10:18

Informations extraites de St. Muzelle, 100 fiches d'histoire du Moyen Age, Bréal, Rosny-sous-Bois, 2004

1 L'ASCENSION DES CAROLINGIENS

Like a Star @ heaven Les Pippinides

A la tête d'un puissant patrimoine foncier, les Pippinides dominent les maires du palais d'Austrasie puis de Neustrie depuis le VIIe siècle. Ils se succèdent à cette charge de père en fils.
A la mort de Pépin le Herstal, en 714, son fils Charles dit Martel s'impose à la tête du royaume des Francs. De son prénom "Carolus" vient l'appellation "carolingien". "Princes des francs" plus que maire du palais, mais moins que roi, il est le véritable souverain sans en avoir le titre. Il se veut défenseur de la Chrétienté : en 732, il défait les Arabes à Poitiers et accorde sa protection à l'évangélisateur des Germains, Winfried.
Charles Martel meurt en 741; la mairie du palais, comme le royaume, est tout naturellement partagée entre ses deux fils : à Carloman l'Austrasie, la Thuringe et l'Alémanie; à Pépin dit le Bref la Neustrie, la Bourgogne et la Provence.

Like a Star @ heaven Une nouvelle dynastie

En 747 Carloman entre au monastère du Mont-Cassin, Pépin le Bref devient le maître de fait du royaume franc du mérovingien Childéric III.
Avec la bénédiction du pape, qui a besoin d'un protecteur contre ses voisins lombards, Pépin est proclamé roi des Francs en novembre 751. Nommé patrice des Romains, Pépin le Bref est sacré par le pape Etienne II. En échange, le nouveau roi "restitue" au pape les terres usurpées par les Lombards en vertu de la fausse Donation de Constantin.
A la mort de Pépin le Bref, en 768, le royaume franc semble avoir retrouvé son ancienne puissance. Il est partagé entre les fils du défunt roi : Charles et Carloman, qui meurt en 771, laissant à son frère le territoire franc tout entier.

Like a Star @ heaven Charlemagne et l'expansion franque

Entre 771 et 814, Charles le Grand (Carolus magnus d'où Charlemagne) étend la domination franque à la quasi-intégralité de l'Occident.
Il fait la conquête du royaume lombard en 774. S'il échoue en 778 face aux musulmans d'Espagne, il triomphe des Bavarois, puis des Frisons et des Saxons. Germains païens, ceux-ci ravagent les frontières franques. En 785 leur chef WIdukind est vaincu et se convertit au christianisme. La politique de terreur franque provoque le soulèvement saxon en 793. Charlemagne rétablit son autorité en Saxe en 797 et abandonne les mesures d'exception. La frontière franque est repoussée à l'Elbe. Entre 791 et 796 Charlemagne détruit la puissance des Avars et s'empare du butin, entassé dans la forteresse du ring.
Pour protéger les frontières contre les peuples voisins insoumis, Charlemagne institue un système de régions frontalières surveillées : les marches.

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud

Féminin Nombre de messages : 757
Age : 35
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

L'empire carolingien Empty
MessageSujet: Re: L'empire carolingien   L'empire carolingien Icon_minitimeLun 25 Jan 2010 - 12:17

2 LA RENOVATIO IMPERII

Like a Star @ heaven La création de l'Empire

Maître d'un immense royaume centré sur Aix-la-Chapelle, où il fixe sa capitale, Charlemagne apparait comme le chef incontesté de la Chrétienté occidentale.
Menacé par l'aristocratie romaine et à la recherche d'un protecteur, le pape Léon III se tourne tout naturellement vers le roi des Francs. Patrice de la Ville, Charlemagne se rend à Rome en 800 et, le jour de Noël, le pape le couronne empereur des Romains dans la basilique Saint-Pierre.
Cette restauration de l'Empire est voulue par l'Eglise comme la consécration de l'unité nouvelle de l'Occident sous l'autorité d'un chef unique, désigné par le pape. La notion politique et religieuse d'Europe émerge alors face aux puissances musulmane et byzantine. Pour Charlemagne, il s'agit plutôt d'un honneur personnel, qui n'est pas appelé à lui survivre. Malgré la distinction impériale, il garde toujours ses titres de roi des Francs et des Lombards.

Like a Star @ heaven Une restauration de l'Etat inachevée

Issue des royaumes barbares la conception franque de l'Etat est celle d'un lien personnel de fidélité, exprimé par serment, entre la noblesse de guerriers et le roi. Elle s'oppose à la respublica romaine, expression abstraite du bien commun. C'est cette notion que les clercs du nouvel Empire veulent restaurer en lui associant celle de la Chrétienté : la Respublica christiana. En fait, s'il dépasse la construction mérovingienne, l'Etat carolingien est loin d'égaler le modèle romain.
L'Empire cherche à unifier les législations. Chaque année, le plaid général doit approuver les capitulaires de l'empereur qui s'appliquent à l'ensemble du territoire carolingien. La portée de ce système est cependant affaiblie par le maintient de la personnalité des lois : Lombards, Romains, Francs ou Saxons gardent leur propre droit. L'unification de l'Empire échoue devant la mosaïque des peuples qui la composent.

Like a Star @ heaven Les moyens de gouvernement

La force armée est le premier instrument d'affirmation de l'autorité carolingienne. En théorie, elle rassemble tous les hommes libres, équipés à leurs frais. En pratique, seuls ceux qui ont les moyens d'entretenir leur équipement et qui résident à proximité du départ de l'expédition sont convoqués.
La puissance carolingienne repose aussi sur les finances, provenant principalement des domaines impériaux. Leur superficie s'accroit sous Charlemagne avec les conquêtes, puis diminue sous ses successeurs avec l'arrêt de l'expansion franque, mais aussi parce que le souverain est amené à distribuer les domaines impériaux en plein propriété pour s'acheter la fidélité de ses vassaux. Si l'impôt direct d'origine romaine fonctionne mal, les amendes judiciaires et les impôts indirects (péages...) constituent une source de revenus majeure.
L'Etat carolingien s'appuie sur une administration qui se développe. Fixé à Aix-la-Chapelle en 794, le palais accueille les serviteurs de l'Etat sans que la distinction entre les offices publics et privés soit encore définie. Les services de la Chapelle rédigent les capitulaires et gèrent la correspondance du souverain. Ils sont composés essentiellement de clercs, les seuls lettrés de l'époque. A l'échelle locale, la cellule de base est le comté administré par un comte nommé par l'empereur. Il préside le tribunal et conduit l'armée. Ses revenus viennent des biens impériaux qu'il reçoit pendant qu'il exerce sa fonction : les honores. Les missi dominici contrôlent les comtes et en limitent l'arbitraire.
Au total, environ un millier de serviteurs pour un empire de quinze millions d'habitants. L'Etat carolingien est sous-administré.

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud

Féminin Nombre de messages : 757
Age : 35
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

L'empire carolingien Empty
MessageSujet: Re: L'empire carolingien   L'empire carolingien Icon_minitimeLun 25 Jan 2010 - 12:33

III LA DISLOCATION DE L'EMPIRE

Like a Star @ heaven La succession de Charlemagne

Plus franc que romain, Charlemagne prévoit le partage de son empire entre ses fils à sa mort. Pourtant un seul lui suivit : en janvier 814 Louis dit le Pieux devient le seul empereur d'Occident. Formé par les clercs, le nouveau souverain abandonne les titulatures franques et lombardes pour se rapprocher du modèle impérial romain. Lorsqu'il prépare sa succession, la l'Ordinatio imperii de 817, il entend que son fils ainé Lothaire ait la couronne impériale et que les puînés gouvernent des royaumes sous l'autorité de leur frère. Ce n'est plus la coutume franque, mais cela reste éloigné de la conception romaine.
En 829, ces dispositions sont modifiées au profit de son fils Charles le Chauve, issu d'un second lit. En 830 et en 833, les fils de Louis le Pieux se révoltent contre leur père, l'obligeant à abdiquer. Rappelé en 835, Louis le Pieux meurt en 840 et laisse un empire déchiré par les guerres civiles et ravagé par de nouvelles invasions.

Like a Star @ heaven Le partage de Verdun

Les trois survivants de Louis le Pieux, Lothaire, Louis le Germanique et Charles le Chauve, entrent en conflit. Les puînés, Louis et Charles, s'allient contre l'aîné. Ils se promettent une aide totale, le 14 février 842, en échangeant les Serments de Strasbourg, plus anciens textes en langue romane et en haut allemand qui aient été conservés.
En août 843 les trois frères parviennent à un accord: le traité de Verdun partage l'empire en trois ensembles équivalents. Charles reçoit la Francia Occidentalis de parlers romans, Louis les pays germaniques, soit la Francia Orientalis, et Lothaire, outre le titre impérial, la partie centrale, Francia Media ou Lotharingie.
Des trois royaumes, celui de Lothaire est le plus fragile. Regroupant des pays disparates, il ne dispose pas d'une unité linguistque. Sa primauté liée au titre impérial, malgré le soutient de l'Eglise qu'elle implique, relève bientôt de la fiction.

Like a Star @ heaven La disparition de l'Empire

L'Eglise tente en vain d'imposer la paix. Le monde franc succombe des partages que lui impose la coutume de succession. Chaque règne finit par une division, suscite les convoitises des frères et des cousins et aboutit donc à un affaiblissement du pouvoir royal.
Le titre d'empereur perd sa signification. Il est conféré par la papauté à celui qui semble le meilleur protecteur d'une Chrétienté que les Normands et les Saxons ravagent. Vacante entre 877 et 881, la couronne impériale est attribuée à Charles III le Gros, qui meurt en 888 dans un climat d'invasions, de révolte des grands et de guerre civile. Elle n'est plus relevée ensuite que par des princes secondaires, bâtards ou usurpateurs.
Il ne reste plus rien de l'unité franque ni de l'édifice impérial. Cependant, l'idée d'empire continue à hanter les esprits pendant longtemps.

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
Contenu sponsorisé




L'empire carolingien Empty
MessageSujet: Re: L'empire carolingien   L'empire carolingien Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'empire carolingien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Uniforme Sapeur Second Empire
» Marques de figurines
» clowns !
» Carabiniers Belges 1815
» [Oiseau] Aigle de l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PASSION DU MOYEN AGE :: HISTOIRE DU MOYEN AGE :: LES PERIODES DU MOYEN AGE :: CAROLINGIENS (VIIIe-Xe)-
Sauter vers: