LA PASSION DU MOYEN AGE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LA PASSION DU MOYEN AGE

forum de passionnés
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

 

 J. Paviot : L’idée de croisade à la fin du Moyen Âge

Aller en bas 
AuteurMessage
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

J. Paviot : L’idée de croisade à la fin du Moyen Âge Empty
MessageSujet: J. Paviot : L’idée de croisade à la fin du Moyen Âge   J. Paviot : L’idée de croisade à la fin du Moyen Âge Icon_minitimeMer 10 Mar 2010 - 10:53

Le mot croisade apparaît à la fin du XIIIe siècle dans les langues européennes, même s’il est déjà connu en castillan. Il fait son apparition en latin vers 1380 et en français en 1475. À l’époque nul besoin de le définir, on parlait de « saint voyage » et de « saint passage ». Il était synonyme de libération et de reconquête des Lieux saints et dans une tendance plus universelle, de prédication. Ainsi l’héritage de la Terre sainte fut une notion clef chez les chroniqueurs du Moyen Âge dès 1290 chez Fidence de Padoue. Au XIIIe siècle, les ordres mendiants reçurent pour tâche de prêcher la croisade. Dans les textes qui nous sont parvenus de Raymond Lulle, de Philippe de Mézières, du grand maître de l’Hôpital Foulque de Villaret, de Fidence de Padoue ou encore de Jean Germain, l’historien Jacques Paviot nous parle de la théorie de deux glaives, de la réaction aux injures, du thème du sang versé par la Christ et par les Sarrazins, de la prophétie et des justifications de la croisade données par ces différents auteurs. Jacques Paviot pense qu’en effet, qu’à cette époque on ne pensait pas la croisade comme une guerre sainte, sources à l’appui. Seul Fidence de Padoue s’est intéressé à la nature de la guerre qu’il fallait mener.

Jacques Paviot rappelle que le grand penseur musulman Ibn Khaldun, dans la Muqqadina, pensait que la guerre sainte n’est pas une institution religieuse chez les chrétiens car le but du christianisme n’est pas la domination universelle. « La croisade à la fin du Moyen Âge est donc conçue seulement comme formelle, ce qui lui permit, après la chute des États latins d’Orient, de se perpétuer dans les siècles futurs ».

Like a Star @ heaven http://www.canalacademie.com/ida4673-Jacques-Paviot-L-idee-de-croisade.html Like a Star @ heaven

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
 
J. Paviot : L’idée de croisade à la fin du Moyen Âge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PASSION DU MOYEN AGE :: LES POINTS CLES :: LES GRANDS EVENEMENTS :: LES CROISADES-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser