LA PASSION DU MOYEN AGE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LA PASSION DU MOYEN AGE

forum de passionnés
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

 

 L'historien face aux couleurs : l'exemple du Moyen Age

Aller en bas 
AuteurMessage
Maud
MEMBRE D'HONNEUR
MEMBRE D'HONNEUR
Maud


Féminin Nombre de messages : 757
Age : 37
Localisation : Auriol
Date d'inscription : 11/09/2007

L'historien face aux couleurs : l'exemple du Moyen Age Empty
MessageSujet: L'historien face aux couleurs : l'exemple du Moyen Age   L'historien face aux couleurs : l'exemple du Moyen Age Icon_minitimeMer 6 Oct 2010 - 10:00

Résumé de la conférence de M. Pastoureau du 5 octobre 2010 au Musée d'histoire de Marseille


L'étude des couleurs est récente, y compris dans l'histoire de l'art. Pourquoi ?
L'historien se confronte à plusieurs difficultés :
*documentaire : vision transformée par la perte des couleurs avec le temps, sensibilité différente vis à vis des couleurs, éclairage différent
*les reproductions en noir et blanc : études sur des supports noir et blanc pendant longtemps, problème des couleurs et surtout de l'or lors des reproductions
*juridiques / institutionnelles / financières : perte de possibilités avec les banques de données (l'original difficilement accessible : pb pour les nuances de couleurs, la luminosité, la différence mat/brillant), reproduction coûteuse
*de méthode : tous les problèmes se posent en même temps lors de l'étude des couleurs (iconographie, symbolique, technique...), réalisations toujours "idéologique" et non une reproduction de la réalité
*épistémologiques : classification des couleurs différente au Moyen Age, nécessité de recontextualiser

La couleur bleu. L'étude n'est possible que si on met une couleur en relation avec ce qui l'entoure, comme les autres couleurs.
Bien qu'existante, le bleu est une couleur mineure dans l'Antiquité. Changement de perception au XIIe siècle, "révolution bleue". La Vierge et les rois de France portent le bleu. Renforcement pendant la Réforme protestante où le bleu devient une couleur "honnête", puis au XVIIIe siècle avec l'avènement de nouveaux bleus (indigo américain, bleu de prusse). Les romantiques du XIXe siècle affectionnent beaucoup le bleu : couleur du rêve, de la mélancolie, de l'infini...

_________________
Enluminure pour illuminée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.motsprecieux.fr/
 
L'historien face aux couleurs : l'exemple du Moyen Age
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PASSION DU MOYEN AGE :: APPROCHE THEMATIQUE :: LES ARTS :: ICONOGRAPHIE-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser